Murielle ORIOL

Directrice de l'association SOS Grand Bleu

Murielle ORIOL, en première ligne pour la Méditerranée

Bonjour Murielle, peux-tu nous dire, en un mot, l’objectif de l’association SOS Grand Bleu ?

SOS Grand bleu est une association qui à pour objectif de protéger les cétacés, dauphins et baleines, qui se trouvent en Méditerranée et, plus particulièrement, dans le Sanctuaire Pelagos (1). 

Comment est née l’association SOS Grand Bleu ?

Cette association est née il y a 30 ans, en 1990, suite à un dramatique constat : à la fin des années 80, de nombreux dauphins, notamment des dauphins bleu et blanc, venaient s’échouer sur les plages de Méditerranée, à Saint-Jean-Cap-Ferrat et à Nice, notamment. On observait des traces de filets sur les corps des dauphins échoués ; c’était l’époque où les pêcheurs utilisaient massivement les filets maillants dérivant. Lutter contre cette méthode de pêche non sélective constitue notre premier combat. Avec d’autres associations, nous avons œuvré auprès de la Commission européenne pour les faire interdire, et en 2002 nous avons remporté une belle victoire car une directive européenne a voté l’interdiction de pêcher avec de tels filets dans toutes les eaux européennes, au-delà de la seule Méditerranée ! 

Quelle belle victoire en effet ! Quelles sont les autres actions menées par SOS Grand Bleu à ses débuts ?

L’association a milité contre la captivité des dauphins dans des delphinariums, qui sont de véritables prisons pour dauphins. On a réussi avec d’autres associations à faire annuler 4 projets de delphinariums en Europe ! C’est un autre grand succès aussi pour l’association. Le troisième grand projet a été de participer à la création du Sanctuaire Pelagos pour limiter l’impact des activités humaines dans cette zone (captures accidentelles, nuisances sonores, pollution, collisions avec les navires, dérangements dus à un whale watching irrespectueux…).

Peux-tu nous expliquer les autres actions menées au sein de ce Sanctuaire ?

Le Sanctuaire Pelagos, dont l’accord de création a été ratifié en 2002, est l’un des plus grands espaces marins au monde puisqu’il regroupe trois pays : la France, l’Italie et Monaco. L’objectif est de préserver les cétacés des activités humaines dans cet espace qui malheureusement constitue plus un espace de concertation que d’interdiction. On essaie de concilier à la fois protection des cétacés et maintien des activités humaines. C’est un véritable défi ! 

Des actions concrètes ont été mises en place récemment : 

Dans le cadre du Sanctuaire Pelagos, notons une action majeure telle que le dispositif REPCET (2), qui permet aux navires de signaler aux autres navires la présence de cétacés en temps réel et ainsi adapter leur vitesse. C’est un système obligatoire depuis 2016 pour les navires commerciaux de plus de 24 mètres battant pavillon français. La vitesse de navigation est un véritable problème pour les cétacés en Méditerranée. On l’a malheureusement vu avec le drame qui s’est produit avec le rorqual commun Fluker (4) amputé de la moitié de sa nageoire caudale après une collision avec un navire puis, plus tard, empêtré dans des filets de pêche. L’Organisation Maritime Internationale (OMI) étudie le classement du Sanctuaire Pelagos en « Zone Maritime Particulièrement Vulnérable » (ZMPV) pour une adaptation du trafic maritime à la présence de cétacés. 

Enfin, dans le cadre de la partie française du Sanctuaire Pelagos et des accords ACCOBAMS, le label «High quality whale watching» (4) a été mis en place. Il permet de référencer les opérateurs d’observation des cétacés « whale watching » qui respectent des règles éthiques : interdiction pour les usagers de nager avec les cétacés pour des questions de sécurité (les cétacés restent des animaux sauvages, très puissants et potentiellement porteurs de maladies), respect du code de bonne conduite (distanciation de 100 mètres entre le bateau et les cétacés…), et sensibilisation des usagers à leur protection.

Quels sont les prochains enjeux pour SOS Grand Bleu ?

Grâce à l’acquisition du bateau « Santo Sospir », il y a 15 ans, nous organisons des sorties en mer pour les enfants (classes de mer) et le grand public durant lesquelles nous les sensibilisons à la protection de la biodiversité marine. Nous organisons également des conférences thématiques. La prochaine aura lieu le 16 octobre (6) sur les tortues marines de Méditerranée que lon retrouve dans le Sanctuaire Pelagos. Notre souhait est de faire découvrir aux gens et, plus particulièrement, aux enfants, les beautés de la Méditerranée pour leur donner envie de la protéger.

Il est essentiel de sensibiliser le public pour mieux protéger notre Méditerranée ? 

Effectivement. La devise de SOS Grand bleu est Action + Education = Protection

En parlant de nos trésors à faire découvrir aux enfants, tu confirmes la visite extraordinaire le 28 août dernier de deux baleines à bosse du côté de Gênes ?

Oui, c’est assez incroyable ! C’est exactement cela qu’il faut protéger ! 

On manque de réglementation pour protéger la Méditerranée, mais on avance petit à petit. Il y a encore beaucoup de choses à faire !

Un mot pour les jeunes qui ont envie de s’impliquer grâce au bénévolat ?

Etre bénévole, c’est nous aider à sensibiliser le public aux enjeux de préservation de la Méditerranée. Nous organisons chaque année une action de nettoyage des fonds marins à Saint-Jean-Cap-Ferrat. Dans le cadre de nos sorties bateaux, on peut avoir besoin d’équipiers l’été pour nous aider à sensibiliser le public. (étudiant en biologie marine ou en animation ayant une expérience de la mer, voire le permis bateau). 

Merci Murielle pour cet éclairage passionnant des actions menées par SOS Grand Bleu !

  1. https://www.sanctuaire-pelagos.org/fr/
  2. http://repcet.com/
  3. https://www.facebook.com/miraceticetaces/

 

Repcet a été créée par l’association « Souffleurs d’Ecume » qui a rejoint depuis avec GIS3M (Groupement d’Intérêt Scientifique pour les Mammifères Marins de Méditerranée) et GECEM (Groupe d’Etude des Cétacés de Méditerranée), l’association Miraceti, pôle scientifique. 

  1. http://www.whale-watching-label.com/
  2. https://www.wwf.fr/vous-informer/actualites/dans-le-sanctuaire-pelagos-en-mediterranee-une-baleine-blessee-par-lhomme-est-a-lagonie-depuis-des
  3. Conférence de SOS Grand Bleu du 16 octobre : https://www.sosgrandbleu.asso.fr/news/agenda/conference-les-tortues-marines-en-mediterranee

Par Florence Moretti

14/09/2020 NIce